Football : Plus de ballon d’ORgueil cette année !

Article : Football : Plus de ballon d’ORgueil cette année !
1 août 2020

Football : Plus de ballon d’ORgueil cette année !

Présentation du ballon d'or et du super ballon d'or
The two Ballon d’Ors (1957 and 1959) and Super Ballon d’Or (1989) won by Alfredo Di Stéfano, © TheTank

Quand tout le monde était chaud pour connaître le nom du futur ballon d’or, la covid-19 en a décidé autre. Le 20 juillet dernier France Football annonce qu’il n’y aura pas de ballon d’or en 2020. Une première depuis 1956.

Les organisateurs estiment que la pandémie de coronavirus a bouleversé la reprise de certains championnat qui ont soit débutés en retard ou en avance.

“Nous pensons qu’une année aussi singulière (2020) ne peut – ni ne doit – être traitée comme une année ordinaire. Sur le plan sportif, seulement deux mois (janvier et février), sur les onze généralement requis pour se faire une opinion et départager les meilleur(e)s, c’est beaucoup trop peu pour jauger et juger, étant donné que les autres matches se sont déroulés – ou se dérouleront – ensuite dans d’autres conditions (huis clos, cinq remplacements, Final 8 européen sur un seul match) qui sont trop éloignées du panorama habituel, » explique Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football.

En quelque sorte, le coronavirus vient nous épargner des grincements de dents qu’occassionne ce ballon d’or, ouf plutôt d’orgueil.

Ballon d’orgueil ?

Oui, vous avez bien lu, « ballon d’orgueil ». Je vais peut-être surprendre. Ce trophée qui fait tourner la tête de toute la planète football n’a jamais croisé notre admiration. Particulièrement les critères de sélection dudit meilleur joueur de l’année. Certes, je ne vais pas tout brosser ici.

Selon l’idéal de départ, cette récompense suprême vise à couronner les aptitudes individuelles d’un footballeur pendant une saison entière mais aussi les performances collective acquises.

Et depuis environ 10 ans, deux monstres se sont personnalisés ce trophée. Plus aucun autre joueur, encore moins un défenseur ou un gardien ne pouvait en rêver. Serait-il un ballon d’orgueil pour les seuls attaquants ?

Ballon d'or reçu par Zinedine Zidane
Ben Sutherland – Image Flikr CC-BY 2.0

On me dira que Franz Beckenbauer (1972, 1976), Matthias Sammer (1996) et Fabio Cannavaro (2006) en ont reçu. Oui, mais soyons sérieux, depuis 1972 à aujourd’hui seulement 3 défenseurs ? Combien des gardiens sur la liste ? (Lev Yachine, le Russe est le seul gardien à avoir remporté le Ballon d’Or en 1963). Chaque année les mêmes noms d’attaquant qui reviennent. Voilà une vraie injustice sportive qu’on n’est plus prêt à cautionner. Les joueurs à vocation offensive ne sont pas les seuls meilleurs sur le terrain.

J’aurais voulu voir le grand Buffon être bénéficiaire de ce Graal, ou encore Puyol ou Van deer saar. Malheureusement ça n’arrivera jamais.

Deuxièmement, nous relevons le fait que le football est un sport tout d’abord collectif. Il n’y a pas de Messi sans Piqué, pas de Ronaldo sans Casillas encore moins pas de Zidane sans Ramos. Aurions-nous la même considération pour Ronaldinho si le poteau était vide, ou encore sans défense ?

Sans ambages ce trophée vient déranger l’unité du club au profit de l’individualisme qui joue souvent en défaveur de l’équipe.

Et troisièmement, les africains toujours snobés. Samuel Eto’o, Mohamed Salah, Sadio Mané, etc. Faut-il en dire plus ? Non. « Noir c’est noir »…

Merci France Football pour cette décision. Prière de revoir vos critères pour que tout meilleur de l’année sportive soit ballon d’or. Et peut-être en prévoir pour chaque catégorie ! Ça serait cool !

Partagez

Commentaires