Saison sèche de retour, « Ekonda (ou Paederus)  » aussi

Article : Saison sèche de retour, « Ekonda (ou Paederus)  » aussi
21 mai 2020

Saison sèche de retour, « Ekonda (ou Paederus)  » aussi

Paederus-Ebola-sur- feuille verte
Paederus littoralis – Crédit photo : AfroBrazilian, via CCSearch

Avec les beaux jours du mois de mai reviennent les insectes à éviter…Ce matin, pendant que je me promenais sous les arbres, j’ai failli écraser par réflexe un insecte très dangereux pour la peau. De nombreux Kinois le désignent sous le nom d’Ekonda.

De son nom scientifique « Paederus », ce petit insecte avec un abdomen et le thorax de couleur vive rouge-orangée, à la taille d’une grosse fourmi, est une variété de coléoptère saisonnier du genre paederus qui laisse des brûlures sur la peau lorsqu’il y est écrasé. 

Il libère une substance chimique appelée « Pédérine », capable de provoquer des démangeaisons et des lésions vésiculeuses semblables à des brûlures.

Il sied donc de savoir que l’effet n’est pas immédiat. Ce n’est qu’au bout de 12 à 36 heures, qu’une éruption rouge (érythème) apparaît, et se développe progressivement en bulles.

Ce qui est sûr, les lésions laissées par la pédérine, avec formation de croûtes, ne sont ni mortelles ni contagieuses mais douloureuses. Néanmoins elles guérissent spontanément d’une à trois semaines.

Quelques astuces pour traiter la zone affectée en cas de contact:

  1. Il est recommandé de bien laver la partie atteinte, et de traiter comme toute autre brûlure de la peau ;
  2. les antibiotiques d’anti-allergies sont également des bons moyens pour accompagner le traitement ;
  3. la pâte dentifrice s’avère aussi être efficace pour traiter les brûlures provenant du contact avec l’Ekonda juste en l’appliquant sur l’endroit affecté ;
  4. Il est important d’éviter de se gratter au risque d’aggraver la situation.

J’ai vraiment eu de la chance de ne l’avoir pas écraser.

En racontant cette histoire, j’espère que personne ne revivra la même mésaventure. Et que chacun disciplinera ses claques, surtout pas sur le visage.

Partagez

Commentaires